Marques : ce qui se cache sous l’emballage…

Je ne vais même pas parler des étiquettes, des acides gras trans, des additifs et autres désagréments qui se tapissent dans les produits industriels comme un acarien sur un vieux matelas (bah oui?). Non, juste de la publicité fortement marketée qui embellit un peu la réalité de ce qu’il y a dans l’assiette : Un site Allemand s’est lancé le défi d’analyser 100 produits et de faire un parallèle, en photo, entre le produit mis en avant sur l’emballage et le contenu réel, une fois le produit déballé. Le tout sans aucun commentaire pour éviter tout problème avec les marques :

Entre mythe et réalité :

Les 100 produits sur le site allemand.

Source : Marketin Digital

Étiquettes : , , ,

3 Réponses to “Marques : ce qui se cache sous l’emballage…”

  1. veronica Says:

    oups voila qui devrait enfin faire reflechir les gens et freiner leurs achats de cochonneries industrielles moches et pas bonnes…

  2. Thibaut Says:

    C’est à cause du stylisme culinaire !! Voici une vidéo : http://www.linternaute.com/video/74662/le-stylisme-culinaire/

    Là on le voix sous la forme des produits, mais aussi on retrouve cela dans les livres pas tous mais une bonne partis !!! c’est pour cela que je dis toujours qu’il faut faire attention à l’edition, l’auteur…

  3. fleur de kiwi Says:

    Melancholia s’il te plait je ne ssais pas comment retrouver mes identifiants et mot de passe sur Odélice tu peux m’écrire un mail ?? je m’étais inscrit sous carine mais mon adresse est la même Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :